Jo Lorente Visual Artist

CURRICULUM VITAE

 

Name: Josefa Martinez Toledo

Artist Name: Jo Lorente

Place and date of birth: Mazarrón - Murcia  (Spain) November 27th, 1955  

Immigrated to Belgium in 1964. Belgian national.

 

Arts Explorer

 

Jo Lorente is a pluridisciplinary artist.

Trained as a visual artist, elle associe à la peinture d’autres compétences ayant suivi des cours et initiations sans discontinuer: le modelage de l’argile, la technique de la sculpture en bronze et la fonte à la cire perdue, le luth historique avec Sofie Vanden Eyden, le chant lyrique, avec Paulette Daloze.

Elle  danse et chante le tango argentin depuis 1992.

 

En s'initiant au cinéma d’animation à Molenbeek avec Ariane Bratz, elle réalise un clip vidéo pour l'air « Cuba dentro de un piano » de Xavier Montsalvadge, qu'elle interprète accompagnée de la pianiste Eather Charlton.

 

Grâce à ces compétences associées, elle monte des spectacles  et des événements culturels en jonglant avec diverses disciplines artistiques, par exemple: L’opéra pour marionnettes, "El retablo de maese Pedro" de M. de Falla, pour la conception et fabrication des marionnettes, la scénographie et le maniement de grandes marionnettes à bras.

 

Elle développe des concepts et crée les spectacles : "Tango Vampiro", "Tango Nomada", "NeanticoTango", "Tandemilonga", auxquels elle participe aussi en tant que chanteuse, avec notamment l'orchestre Tango 02 et Pato Lorente au bandonéon.

 

Par ailleurs, elle a organisé le festival "MusicsAimant Nord",  qui réunissait une palette  de 12 groupes musicaux tous évoluant au Nord de Bruxelles, auquel elle a contribué  également en tant qu’artiste.

 

Elle monte avec Florine Elslande le spectacle : "Frida Kahlo, liberté d’Etre"  et réalise, pour ce spectacle musical sur la peintre mexicaine, la scénographie et le choix musical qu'elle interprète.

 

Jo Lorente a été aussi depuis 2001 pédagogue et animatrice socioculturelle.

 

Elle a participé à de nombreuses exhibitions d'arts plastiques ayant eu le privilège, entre autre, d'exposer, en la Salle de la Milice, à l'Hôtel de Ville de Bruxelles.

 

Elle a été lauréate en 2012 du prix Courbet qui récompense l'oeuvre  picturale de l'artiste pour sa dimension sociale.

 

 

SA DEMARCHE PICTURALE

 

Jo Lorente réalise des oeuvres picturales qui utilisent comme  médium la cire d'abeille, d'après  une technique inédite qu'elle a mise au point, rendant ainsi possible le mélange, dessin et couleur.

 

Ce travail de recherche a donné lieu à plusieurs périodes.

Notamment, à la série intitulée « Ephémérides », composée de toiles, grands formats, accompagnées de poèmes haïkus.  

 

Sous le titre générique "Graphic Codex " elle à raconté les perturbations de la crise. Les planches du codex sont recouvertes d'une fine pellicule de cire. Le support : du carton plume pour mieux rendre perceptible la fragilité de notre système de valeurs.

 

A sa suite, elle réalise les planches originales pour le théâtre kamishibaï du spectacle : « De mémoire de femme ... » qui illustrent la somme de confidences féminines recueillies durant des salons de thés philosossphiques par l'écrivaine Françoise Ghilain.
 

Elle réalise également les illustrations pour un autre recueil, « Nos enfances » écrit par Evelyne Wilwerts. Elle accompagne la comédienne Florine Elslande avec des chansons qui parlent de l'enfance en s'accompagnant au luth.

Elle partage une autre production avec Annemarie Van Vreckom, toutes deux quo-auteures et illustratrices du livre graphique: « Lilith à Jamais ».

 

Prise de passion pour le livre d'artiste elle participe depuis 2014 à « Histoires de livres », le salon du livre d'artiste de Bruxelles.

 

Le « Graphic codex II », un livre objet réalisé sur plexiglas, parle de « La genèse de Tango ».
 

Elle présente en 2016 "Rêves de sirène" un livre, dont les oeuvres picturales sont réalisées avec une nouvelle approche de la technique qu'elle explore.
 

En 2017 elle expose au salon du livre d'artiste une série de monographies, "Graphic codex de l'inconscient.
S'inspirant du test de Rorschach, ses sujets rapportés sur la trame des rêves voyagent du figuratif à l'abstrait d'où émergent des histoires sans paroles.
Le récit graphique, dont les pages sont rassemblées dans des carnets foisonnants de peintures automatiques, est livré à l'interprétation de l'observateur.

 

Cette dernière recherche picturale amorce une période qui va privilégier, le texte et la peinture en poussant plus loin la technique qu'elle exploite, basée sur la cire et la couleur, travaillées sur différents supports.

 

Une fois de plus, à travers son art, elle convie le spectateur à l'accompagner au pays des sens.

CURRICULUM VITAE

Nom: Josefa Martinez Toledo
Nom d’artiste: Jo Lorente
Lieu  et date de naissance: (Mazarron - Murcia  (Esp) -  le 27 novembre 1955  
Immigre en Belgique en 1964. Nationalité belge

Exploratrice des Arts, Jo Lorente, est une artiste pluridisciplinaire.
Plasticienne de formation, elle associe à la peinture d’autres compétences ayant suivi des cours et initiations sans discontinuer: le modelage de l’argile, la technique de la sculpture en bronze et la fonte à la cire perdue, le luth historique avec Sofie Vanden Eyden, le chant lyrique, avec Paulette Daloze. Elle  danse et chante le tango argentin depuis 1992.

En s'initiant au cinéma d’animation à Molenbeek avec Ariane Bratz, elle réalise un clip vidéo pour l'air « Cuba dentro de un piano » de X. Montsalvadge, qu'elle interprète accompagnée de la pianiste Eather Charlton.

Grâce à ces compétences associées, elle monte des spectacles  et des événements culturels en jonglant avec diverses disciplines artistiques, par exemple:
L’opéra pour marionnettes, "El retablo de maese Pedro" de M. de Falla, pour la conception et fabrication des marionnettes, la scénographie et le maniement de grandes marionnettes à bras.
Elle développe des concepts et crée les spectacles : "Tango Vampiro", "Tango Nomada", "NeanticoTango", "Tandemilonga", auxquels elle participe aussi en tant que chanteuse, avec notamment l'orchestre Tango 02 et le Pato Lorente au bandonéon.
Par ailleurs, elle a organisé le festival "MusicsAimant Nord",  qui réunissait une palette  de 12 groupes musicaux tous évoluant au Nord de Bruxelles, auquel elle a contribué  également en tant qu’artiste.
Elle monte avec Florine Elslande le spectacle : "Frida Kahlo, liberté d’Etre"  et réalise, pour ce spectacle musical sur la peintre mexicaine, la scénographie et le choix musical qu'elle interprète.

Jo Lorente a été aussi depuis 2001 pédagogue et animatrice socioculturelle.

Elle a participé à de nombreuses exhibitions d'arts plastiques ayant eu le privilège, entre autre, d'exposer, en la Salle de la Milice, à l'Hôtel de Ville de Bruxelles.

Elle a été lauréate en 2012 du prix Courbet qui récompense l'oeuvre  picturale de l'artiste pour sa dimension sociale.


 

SA DEMARCHE ARTISTIQUE


Jo Lorente réalise des oeuvres picturales qui utilisent comme  médium la cire d'abeille, d'après  une technique inédite qu'elle a mise au point, rendant possible le mélange, dessin et couleur.
Son travail de recherche a donné lieu à plusieurs périodes :

Notamment, une série qui sous l’intitulé  « Ephémérides », sont des toiles, grand format, accompagnées de poèmes haïkus.  
Sous le titre générique de "Graphic Codex " elle à raconté les perturbations de la crise. Les planches du codex sont recouvertes d'une fine pellicule de cire. Le support : du carton plume pour mieux rendre perceptible la fragilité de notre système de valeurs.

A sa suite, elle réalise les planches originales pour le théâtre kamishibaï du spectacle : « De mémoire de femme ... » qui illustrent la somme de confidences féminines recueillies durant des salons de thés philosossphiques par l'écrivaine Françoise Ghilain.

Elle réalise également les illustrations pour un autre recueil, « Nos enfances » écrit par Evelyne Wilwerts. Elle accompagne la comédienne Florine Elslande avec des chansons qui parlent de l'enfance en s'accompagnant au luth.

​Elle partage une autre production avec Annemarie Van Vreckom, toutes deux quo-auteures et illustratrices du livre graphique: « Lilith à Jamais ».


Prise de passion pour le livre d'artiste elle participe depuis 2014 à « Histoires de livres », le salon du livre d'artiste de Bruxelles.
Le « Graphic codex II », un livre objet réalisé sur plexiglas, parle de « La genèse de Tango ».

Elle présente en 2016 "Rêves de sirène" un livre, dont les oeuvres picturales sont réalisées avec une nouvelle approche de la technique qu'elle explore.

En 2017 elle expose au salon du livre d'artiste une série de monographies, "Graphic codex de l'inconscient.

S'inspirant du test de Rorschach, ses sujets rapportés sur la trame des rêves voyagent du figuratif à l'abstrait d'où émergent des histoires sans paroles.

Le récit graphique dont les pages sont rassemblées dans des carnets foisonnants de peintures automatiques sont livrées à l'interprétation de l'observateur.

Cette dernière recherche picturale amorce une période qui va privilégier, le texte et la peinture en poussant plus loin la technique qu'elle explore, basée sur la cire et la couleur, travaillées sur différents supports.

Une fois de plus, avec ces dernières oeuvres, elle souhaite, à travers son art, convier le spectateur à l'accompagner dans son voyage au pays des sens.


 


 

SA DEMARCHE ARTISTIQUE


Jo Lorente réalise des oeuvres picturales qui utilisent comme  médium la cire d'abeille, d'après  une technique inédite qu'elle a mise au point, rendant possible le mélange, dessin et couleur.
Son travail de recherche a donné lieu à plusieurs périodes :

Notamment, une série qui sous l’intitulé  « Ephémérides », sont des toiles, grand format, accompagnées de poèmes haïkus.  

Sous le titre générique de "Graphic Codex " elle à raconté les perturbations de la crise. Les planches du codex sont recouvertes d'une fine pellicule de cire. Le support : du carton plume pour mieux rendre perceptible la fragilité de notre système de valeurs.

A sa suite, elle réalise les planches originales pour le théâtre kamishibaï du spectacle : « De mémoire de femme ... » qui illustrent la somme de confidences féminines recueillies durant des salons de thés philos. par l'écrivaine Françoise Ghilain.

Elle réalise également les illustrations pour un autre recueil, « Nos enfances » écrit par Evelyne Wilwerts. Elle accompagne la comédienne Florine Elslande avec des chansons qui parlent de l'enfance en s'accompagnant au luth.

Elle partage une autre production avec Annemarie Van Vreckom, toutes deux quo-auteures et illustratrices du livre graphique: « Lilith à Jamais ».


Prise de passion pour le livre d'artiste et participe à « Histoires de livres », le salon du livre d'artiste de Bruxelles.
Le « Graphic codex II », un livre objet réalisé sur plexiglas, parle de « La genèse de Tango ».

Elle présente en 2016 "Rêves de sirène" un livre, dont les oeuvres picturales sont réalisées avec une nouvelle approche de la technique qu'elle explore.


 

En 2017 elle expose au salon du livre d'artiste une série de monographies, "Graphic codex de l'inconscient.

S'inspirant du test de Rorschach, ses sujets rapportés sur la trame des rêves voyagent du figuratif à l'abstrait d'où émergent des histoires sans paroles.

Le récit graphique dont les pages sont rassemblées dans des carnets foisonnants de récits sans paroles sont livrées à l'interprétation de l'observateur.

Cette dernière recherche picturale amorce une période qui va privilégier, le texte et la peinture en poussant plus loin la technique qu'elle explore, basée sur la cire et la couleur, travaillées sur différents supports.

Une fois de plus, avec ces dernières oeuvres, elle souhaite, à travers son art, convier le spectateur à l'accompagner dans son voyage au pays des sens.

Petit entête